samedi, juin 16, 2007

Vive les trains

J'étais donc à Santiago de Compostela, au nord-ouest de l'Espagne. Je me fais réveillé par les gens dans ma chambre à l'auberge. Je regarde l'heure...9h20. Quelque chose clochait...
En effet...mon train quittait pour San Sebastian à 9h05, le seul train de la journée.

Me voila dans le trouble! Mon réveil avait surement sonné, mais je me suis jamais réveillé, je n'avais pourtant pas trop bu la veille, peu importe je devais trouver une solution.

L'auberge où j'étais à Santiago était déjà pleine. Il y avait certainement des genre de pensions ou auberges pas chères à Santiago, il y a des centaines de personnes qui arrivent la chaque jour pour leur pèlerinage. Mais ça aurait vraiment terminé mon voyage en queue de poisson, surtout que Santiago a été la seule ville où j'ai été déçu en Espagne. C'est beau une Cathédrale, mais il y a rien rien rien d'autre à faire.

Je voulais donc changer de place. Mais c'était vendredi. Vendredi soir et samedi soir sont les pires journées de la semaine pour réserver une auberge, tout est plein 1 semaine d'avance. J'ai fait quelques appels à Madrid, mais encore, tout était plein.

Il ne restait qu'une place! Barcelone! En effet, vu que j'avais aidé beaucoup beaucoup le manager avec son système informatique, il n'y avait plus de place mais par un petit traitement spécial il a réussi à me dénicher un lit.

Seul hic, Barcelone était à l'autre bout complètement de l'Espagne. Bah! J'ai pris un train de nuit, assez bizarrement j'ai eu davantage de sommeil dans cette caisse de métal roulante que dans la plupart des auberges. J'ai vraiment rentabilisé ma passe de train. 1000 km.




Me voila donc à Barcelone pour 2 soirs! La meilleure façon de terminer mon voyage je crois. Je suis déjà venu ici donc plus besoin de faire les sites touristiques, juste prendre du temps relax.
Tanpis pour San Sebastian et la plage, de toute façon il pleut la bas en ce moment, je n'y aurais pas fait grand chose.


Je passerai ensuite une nuit à Madrid puis de retour à Québec le 19 juin.

Adios!

1 commentaire:

  1. Serais-tu encore sous le décalage hoaraire? Quoi qu'il en soit, tu sembles faire un beau voyage. Profites-en pendant que tu peux te le permettre. Le CMQ t'attends à bras ouverts. Tu arriveras peut-être à temps pour un 5 à 7.
    @+

    RépondreEffacer